La difficulté d’apprendre le chant des oiseaux

 

 

 

bandeautitrecadre1.jpg

13moineaux.gif

 

 Le réveil des oiseaux – Extraits – Ambiances périgourdines – Philippe Perez - 3:40′

« La nature, les chants d’oiseaux ! Ce sont mes passions. Ce sont aussi mes refuges. Dans les heures sombres, quand mon inutilité m’est brusquement révélée,… – que faire, sinon retrouver son visage, dans les champs, dans la montagne, au bord de la mer, au milieu des oiseaux ? 

« C’est là que réside pour moi la musique. La musique libre, anonyme, improvisée, pour le plaisir, pour saluer le soleil levant, pour séduire la bien-aimée, pour crier à tous que le pré ou la branche sont à vous, pour arrêter toute dispute, dissension, rivalité, pour dépenser le trop-plein d’énergie qui bouillonne avec l’amour et la joie de vivre, pour trouver le temps et l’espace et faire avec ses voisins d’habitat de généreux et providentiels contrepoints, pour bercer sa fatigue et dire adieu à telle portion de vie quand descend le soir. »

 

alb109057bigcopie.jpg

 

 

 cataloguedoiseaux.jpg

 

 

Ces paroles, écrites par Olivier Messian en 1959 et rédigé à la veille de la création du Catalogue d’oiseaux, nous pouvons les faire nôtres. Combien sommes-nous à reconnaître les chants d’oiseaux de notre environnement, de notre région, et des rencontres faites tout au long de nos voyages ? Ne sommes-nous pas comme Olivier Messian, lorsqu’il nous dit : « …j’ai noté des chants d’oiseaux avec des ornithologues qui m’accompagnaient et qui me renseignaient sur le nom et la nature des oiseaux. Nos échanges n’étaient pas très faciles car la plupart du temps, je ne parlais pas leur langue ni eux la mienne. »

 

Mais tous ceux qui aujourd’hui reconnaissent les chants d’oiseaux, ont travaillé et travaillent toujours à ce jeu de reconnaissance. Ce travail est accessible à tous, pourvu que nous l’acceptions. Certes, il y a toujours la possibilité d’emmener avec soi en balade, une fine oreille mais avouons que la chose n’est pas toujours aisée. Les pages qui suivent, veulent vous aider à rentrer dans cette démarche de reconnaissance des chants d’oiseaux et des chants de la nature.

 

 

 

 

La « boite à outils » de l’ornithologue à grandes oreilles doit répondre aux questions suivantes :

 

  1. Comment apprendre à reconnaître quelques chants d’oiseaux simples dans mes balades quotidiennes ?
  2. Quels sont les outils sonores pour me familiariser avec les chants et les cris d’oiseaux ?  
  3. Au fait, que représentent toutes ces émissions sonores de l’avifaune ?

 

 

 


Répondre

Recyclage |
un été à Montréal |
belkaceminouredine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Linéaire B, les nouvelles i...
| thales09
| dinos